Rechercher

Aujourd’hui j’ai célébré pour la 1ère fois, authentiquement et sans nuance, le fruit de mon travail


Aujourd’hui j’ai célébré pour la 1ère fois, authentiquement et sans nuance (pas d’effet de l’imposteur, pas de « oui c’est bien mais… », etc.) le fruit d’un travail de plusieurs jours pour BRIQUE24.



Damien et moi avons publié la vidéo dessinée présentant l’Empathy Toy.



Ce qui est certain, c’est que j’y ai passé du temps… A réfléchir aux messages importants, à dessiner les pictos et autres illustrations qui vont bien avec, à chercher un script cohérent pour pouvoir faire glisser mes images de façon agréable et harmonieuses. Ensuite, il a fallu caler les temps de défilement, de transition et trouver une musique qui colle…



Tiens d’ailleurs, parlons-en de la musique…

Elle représente totalement le lâcher-prise sur mon côté perfectionniste. Oui, parce que dans ma tête elle devait parfaitement coller aux transitions et aux mouvements. Et devinez quoi ? Non seulement, elle est imparfaite, mais en plus, je l’adore. Elle a presque même un petit côté « It’s a Small World » du Monde des Poupées de Disneyland… Et là, maintenant vous l’avez en tête n’est-ce pas ? De rien, c’est pour moi.

En attendant, si ce n’est pas un vrai lâcher-prise ça !





On a itéré plusieurs fois avec Damien, pour vraiment obtenir ce qu’on voulait.


Alors c'est vrai, parfois, il n’y a pas « le mot » que j’aurais choisi à tel endroit ou tel moment (et re lâcher-prise) mais ce qui compte c’est non seulement que je sois fière de mon travail mais que Damien lui aussi soit satisfait non ?


« Ça claque » m’a-t-il dit sur la version finale. Que demander de plus ?




Alors voilà, au fil de l’écriture de cet article, je me mets à comprendre que ma fierté elle vient de tout ça :

- D’avoir pu déployer ma créativité

- De ma capacité à itérer avec plaisir et de m’être fait challenger (« Oui, ça sur la vidéo, je peux te le faire Damien… ») entre chaque itération

- De mon lâcher-prise sur la musique et sa parfaite imperfection

- De mon sentiment d’accomplissement d’avoir satisfait mon « boss »

- De ma capacité à recevoir sans gêne ni frein ses félicitations (les siennes et celles de Vanessa)



« Et l’Empathy Toy ? » me direz-vous.

Promis, je vous fais un article très rapidement pour vous présenter cet outil percutant !

Parce que lui aussi, il mérite d’avoir SON article.


18 vues0 commentaire